La huppe fasciée, un oiseau huppé

huppe-fascieeLa huppe fasciée (Upupa epops) doit sans doute son nom à son chant très caractéristique : un « oupp-oupp-oupp » assez doux et grave :

♫ Chant de la huppe fasciée ♪

Outre ce chant remarquable, cet oiseau est très facile à identifier : par sa crête érectile (« huppe » désigne aussi les touffes de plumes que l’on peut remarquer sur le haut de la tête de certains oiseaux), son plumage chamois (brun orangé), son long bec courbé, ses ailes avec des bandes noires et blanches.

La plupart des huppes vivant dans le Nord sont migratrices et hivernent en Afrique (Kirikou en personne l’a rencontrée). Les autres ne le sont que partiellement et il est possible d’en apercevoir encore aujourd’hui dans les régions du Sud.

A l’arrivée du printemps, la huppe fasciée entre dans sa période de reproduction. Le mâle fait sa parade principalement par le chant et délimite par la même occasion son territoire. Pour attirer la femelle, il lui offre de la nourriture. Après le dîner, comme souvent, le mâle l’invite à prendre un dernier ver, puis la femelle consent généralement à s’accoupler.

Si ces oiseaux sont monogames, le couple ne dure guère plus d’une saison. Mais durant cette « amourette de vacances », ils ont une nichée à leur charge. La huppe fasciée nidifie dans des cavités naturelles comme le creux d’un arbre, un trou dans un mur, une falaise, ou un nichoir disponible. Une fois le nid arrangé, l’animal s’emploie à lui donner une odeur nauséabonde. Il secrète grâce à la glande uropygienne un fluide particulièrement malodorant visant à dissuader les prédateurs. Si l’odeur ne suffit pas à éloigner un intrus s’intéressant aux jeunes huppes, les petits sont capables dès l’âge de 6 jours de se défendre seuls en projetant des fientes vers l’importun !

La huppe fasciée chasse en marchant au sol pour se nourrir principalement d’insectes. Vous pouvez l’observer facilement à cette occasion mais elle ne se laissera pas approcher de trop près. Lorsque la huppe capture de grandes proies tels des Hannetons, des criquets ou même des lézards, elle les frappe violemment contre le sol afin de « ramollir » son repas et ôter les parties les plus dures (comme les pattes).

 

La huppe fasciée a-t-elle migré ou est-elle toujours sur votre campus ?
Envoyez vos observations de cet oiseau remarquable : Saisir mes données

 

Article réalisé par Mathias Roth

 

kirikou-et-la-huppe

Kirikou rencontrant une huppe fasciée

Les commentaires sont fermés.