Avez-vous vu un chat ?

P1010617Depuis sa domestication, il y a 4000 ans avant J-C vers l’Egypte ancienne, puis son implantation dans les fermes françaises pour lutter au Moyen-âge contre les rongeurs (grignotant les réserves), le chat s’est aujourd’hui imposé massivement dans nos foyers. On en compte 12 millions en France, mais ce chiffre ne comptabilise que les félins ayant un propriétaire. En effet, certains retournent « à l’état sauvage ». Pourtant un chat errant est toujours un Chat domestique (Felis silvestris catus), et non un Chat sauvage au sens strict du terme, comme le Chat forestier (Felis silvestris silvestris) représentant une espèce à part entière. L’espèce domestique aurait même tendance, par le croisement, à appauvrir le gène « sauvage » de leurs congénères des forêts, réduisant à long terme l’effectif des chats sauvages.

On ne sait pas, à l’heure d’aujourd’hui, combien il y a de chats domestiques en liberté en France. Par la mise en place d’un observatoire participatif, chacun peut contribuer à comptabiliser ces bêtes à moustaches. Si l’on tient tant à dénombrer et localiser les populations de chats, c’est parce qu’il incarne un prédateur singulier. Notons que ces carnivores continuent de chasser oiseaux, reptiles et petits mammifères, même lorsqu’ils mangent à leur faim par le biais de leur propriétaire. Un animal tuant au-delà de sa faim représente une sorte de super prédateur dont on ne connaît pas la limite. Les chats domestiques sont-ils des tueurs en série dans le règne animal, et jusqu’à quel point leur prédation a-t-elle un impact sur la biodiversité environnante ?

Inventorier les chats et les localiser va permettre de situer les zones les plus risqués pour les petits vertébrés, et ainsi prévenir ce que certains nomment la « délinquance féline ».

N’hésitez donc pas à nous transmettre vos observations de chat même si cet animal vous parait trop commun, le museum d’histoire naturelle aimerait le connaitre mieux et nous aussi !

Pour les observations de comportement, c’est ci-dessous :

http://www.chat-biodiversite.fr/

Pour les observations de chat sur un campus, il suffit de cliquer ci-dessous :

Saisie de vos données

 

Article réalisé par Mathias ROTH

 

Les commentaires sont fermés.