Les chauves-souris

Sans titre

Introduction

Avez-vous déjà observé attentivement une chauve-souris en train de virevolter à la tombée de la nuit ?

Intéressons-nous à son minois et ses manies, on finira par s’y attacher en découvrant les nombreux services qu’elle nous rend !

Qui sont-elles ?

Des mammifères… et oui les chauves souris ne sont pas des oiseaux comme on peut le croire, d’ailleurs c’est le seul mammifère capable de voler. Actives la nuit, elles se dirigent dans l’obscurité, évitent les obstacles et localisent leurs proies en émettant des ultrasons qui se répercutent et qui lui sont retransmis : c’est l’écholocation.

Les chauves souris hibernent dans des abris obscurs à température constante et forte humidité. Juste avant de se regrouper pour hiberner, les chauves-souris s’accouplent. Les femelles conservent la semence du mâle dans leur corps durant toute la période hivernale, mais la fécondation ne sera déclenchée qu’au printemps.

Au printemps, les femelles se rassemblent et recherchent des fissures ou cavités (murs, arbres morts,…) ou plus souvent pour certaines espèces des combles de bâtiments afin de  mettre au monde leurs petit au mois de juin et les élever jusqu’à fin août, moment ces derniers seront capables de se débrouiller seuls. En général, chaque femelle n’élève qu’un seul petit par an.

Pourquoi s’intéresser aux chauves-souris ?

D’une part parce qu’elle sont menacées d’extinction alors que les chauves souris nous rendent la vie bien plus agréable en éliminant certains « ravageurs » comme les moustiques (qui incommodent par leurs piqûres), les papillons de nuit ou même certains insectes qui parasitent nos potager et jardins.

Pourquoi sont elles menacées d’extinction ?

Tout simplement à cause de la suppression de leurs habitats et l’utilisation d’insecticides (qui les intoxiquent indirectement).

L’anecdote

Contrairement aux sociétés occidentales où la chauve-souris est souvent assimilée aux mythes de Dracula, des sorcières et autres images terrifiantes, elles portent bonheur en Chine depuis le XVIIème siècle.

Les commentaires sont fermés.