Super hérisson !

indexTout le monde connaît le hérisson. C’est un sympathique petit animal bardé de piquants qui se roule en boule quand on le met en colère. Le rencontrer en ville n’est pas rare. Mais le connaissez-vous vraiment ? Que mange-t-il ? Où vit-il ? Et que fait-il l’hiver venu ?

C’est un animal semi-nocturne. Il consacre ses nuits à la chasse aux invertébrés. Ses préférés sont majoritairement des insectes, des vers, des escargots et des limaces. Mais il peut aussi se délecter d’œufs de fruits et de baies. En de rares occasions le hérisson peut s’attaquer à des petits mammifères comme les mulots et musaraignes ou à des serpents ou petits oiseaux nichant à terre. En journée il passe la majeure partie de son temps à faire la sieste dans son nid en feuilles.

Il est extrêmement facile de repérer un hérisson en maraude. La nuit le bougre fait énormément de bruit en se goinfrant d’insectes et en farfouillant dans les buissons. Il mastique bruyamment, il grogne, s’énerve, envoie la terre à plusieurs mètres à la ronde lorsqu’il gratte de sol en fouillant parmi les feuilles et renifle avec vigueur. Mais tout ce barouf ne l’empêchera pas de vous voir et de vous entendre arriver. Le hérisson a une ouïe très fine.

La vie du hérisson n’est pas facile. Beaucoup de facteurs font que ce petit animal disparaît peu à peu de nos régions.

Voici une petite liste des causes majeure de décès chez les hérissons.

  • ingestion directe de pesticides dans les jardins et cultures

  • accidents dus au trafic routier (majoritaires)

  • prédation (principaux prédateurs: Blaireau d’Europe, Hibou grand-duc, renard, sanglier; Buse variable, chien, chat fouine)

  • parasitisme

  • accidents divers (noyade dans les piscines, chute dans les trous…)

Mais vous pouvez aider le hérisson ! Et empêcher à ce que ses populations régressent chez vous. Vous pouvez leur faire des nids, une simple caisse recouverte de feuille suffit au bonheur du hérisson. De plus, il contribuera énormément à l’élimination des insectes et escargots indésirables si vous avez un potager. Par contre si c’est le cas, ne le traitez pas ! Cela signerait l’arrêt de mort de votre petit locataire.

Les commentaires sont fermés.